AB Expansion, courtier à Lille

Vous souhaitez être rappelé(e) ?

Picto-Phone
Créer votre dossier de financement Votre demande de financement

Demande en ligne gratuitement

Peut on obtenir un crédit immobilier sans apport ? (1/2)

13/12/2018 à 11h30

Qu’est-ce qu’un prêt sans apport ?

La plupart du temps, l’octroi d’un crédit immobilier par un organisme prêteur à un particulier est conditionné à la présence d’un apport personnel. Concrètement, l’apport désigne une somme non empruntée, que l’acheteur se trouve disposé à investir dans le bien immobilier. Ce montant vient donc se rajouter à celui emprunté. Pour les banques, il constitue un gage du sérieux de l’emprunteur, en montrant qu’il possède des ressources propres, et ce particulièrement lorsque l’apport provient d’une épargne personnelle. Généralement, ce montant doit se trouver entre 10% et 15% de la somme empruntée, et peut servir au paiement de certains frais additionnels, tels que les frais de notaires, ou encore les frais de dossiers.

Néanmoins, certaines banques tendent aujourd’hui à accepter de financer intégralement certains projets - incluant donc les frais. S’il est difficile d’établir clairement quels sont les organismes prêts à financer des emprunteurs à 100%, il n’en reste pas moins que ce type de prêt est le plus souvent accordé en régions, où les prix du mètre carré y restent inférieurs à ceux de la région parisienne. Toutefois, il est important de noter que les taux accordés dans le cadre d’un prêt sans apport sont en moyenne entre 0,10 et 0,20% plus chers, ce qui, sur une longue période, peut alourdir significativement le coût de votre crédit.

Qui est concerné ?

Comme tous les dossiers de crédits immobiliers, les dossiers sans apport sont étudiés au cas par cas, afin d’évaluer la solidité du dossier, ainsi que le risque présenté par l’emprunteur. Néanmoins, on peut distinguer trois profils pour lesquels les prêts sans apport restent plus accessibles. Tout d’abord, les primo-accédants, ou, plus spécifiquement, les jeunes acquérants, ayant signés un CDI. En effet, bien que leur entrée récente sur le marché du travail ne leur ait pas encore permis la constitution d’une épargne stable, les jeunes actifs préfèrent généralement un accès rapide à la propriété, permettant d’éviter le versement de loyers à fonds perdu.

Autre profil favorable pour les crédits sans apport, les investisseurs, souhaitant acquérir un logement destiné à la location. Les loyers perçus leurs permettent en effet de rembourser les mensualités, ce qui est particulièrement intéressant dans le cas de prêts in fine, une formule particulière de crédit immobilier, dans laquelle l’emprunteur ne paie que les intérêts, le capital n’étant remboursé qu’à la fin, en une seule et unique fois.

Enfin, et bien qu’à priori surprenant, les épargnants constituent également un profil privilégié pour les crédits sans apport. En effet, les épargnants peuvent préférer ne pas toucher au capital accumulé, certains contrats ne donnant accès à un avantage fiscal qu’au bout de plusieurs années. Dans ce cas, l’emprunteur peut alors choisir d’effectuer un nantissement, c’est-à-dire qu’il place son épargne en garantie du contrat de prêt, sans pour autant en perdre la possession. En cas de défaut, la banque pourra alors se saisir de l’épargne du client, ce qui permet de remplacer l’apport initial.

Contacter AB Expansion