AB Expansion, courtier à Lille

Vous souhaitez être rappelé(e) ?

Picto-Phone
Créer votre dossier de financement Votre demande de financement

Demande en ligne gratuitement

LES FRAIS CACHÉS DES BANQUES

25/07/2018 à 15h30

Chaque année, ce sont près de 2 milliards d’euros qui sont payés, à la charge des consommateurs, du fait de frais générés par les banques, et souvent inconnus des clients. C’est en tout cas ce que tend à démontrer une étude menée par Transferwise - une société londonienne spécialisée dans les transferts d’argent internationaux – auprès des sept plus grandes banques françaises.

Si, sur ces 2 milliards, 1,5 milliards sont supportés par les ménages, contre seulement 500 millions par les entreprises, c’est bien souvent du fait d’un manque d’information de la part des particuliers. Car ces frais n’apparaissent pas explicitement, et restent, le plus souvent, inconnus des utilisateurs.

Un point important à souligner dans l’application de ces frais est que la plus grande partie (1,42 milliards sur les 1,5 supportés par les ménages) s’applique aux fonds internationaux. Ainsi, plus de 700 millions d’euros sont payés, chaque année, par les français voyageant en dehors de l’Union Européenne, notamment du fait de l’application de frais lors de paiements à l’étranger.

Autre source importante de coûts pour les ménages français, les transferts internationaux aux membres expatriés du ménage, amenant à des frais de près de 680 millions d’euros. En effet, le coût moyen sur les transferts internationaux appliqué par les banques s’élèverait à environ 7,13%, soit une surcharge conséquente pour les ménages et les expatriés.

Enfin, il est à noter l’existence de frais sur des factures exprimées en devises, ou encore sur le versement des salaires, lorsque ceux-ci sont dans une monnaie différente du pays d’origine.

Mais les transferts internationaux ne sont pas les seules sources de dépenses dissimulées pour les ménages. On peut notamment citer le cas des frais supplémentaires générés par les découverts bancaire. En effet, un découvert est une autorisation donnée par la banque d’utiliser de l’argent que le client ne possède à priori pas au moment de la dépense. Ainsi, les découverts sont considérés par les banques comme une forme d’emprunt, et à ce titre, amènent donc le prélèvement d’intérêts rémunérant le service rendu, même si vous ne dépassez pas votre autorisation de découvert. Ce taux se situe généralement entre 15% et 20%.

Néanmoins, il faut rajouter à cela les frais de commission d’intervention, lorsque le découvert dépasse le niveau autorisé. Ces frais sont assez élevés, et peuvent très vite augmenter le coût du découvert. Ils s’élèvent généralement à 8€ par opération, et sont limités à 80€ par mois. A noter que pour les personnes en situation de fragilité financière, ces frais sont limités à 4€ par opération, et 20€ par mois

Contacter AB Expansion