AB Expansion, courtier à Lille

Vous souhaitez être rappelé(e) ?

Picto-Phone
Créer votre dossier de financement Votre demande de financement

Demande en ligne gratuitement

Comment fonctionnent les agios ? (2/2)

25/04/2019 à 10h00

Après s’être attaqué au fonctionnement d’un partie des agios, AB Expansion vous livre ici le détail des frais additionnels pouvant s’ajouter en cas de découvert bancaire, et vous aide à y voir plus clair sur les tarifs pratiqués par les banques.

Les commissions d’intervention

Comme nous vous l’expliquions dans le premier article de cette série dédiée aux agios, les frais supplémentaires appliqués en cas de découvert incluent des frais de commissions, également appelés commission d’intervention. Ces frais additionnels rémunèrent en réalité le traitement spécifique que requiert toute opération de paiement réalisée lors d’un découvert bancaire.

Si le montant de ces commissions varie selon les établissements bancaires, le fonctionnement reste néanmoins le même. Lorsque vous êtes à découvert, chaque opération de paiement effectuée par carte bleue, chèque, ou autre, engendre la facturation de frais de commissions. Par exemple, si votre banque applique des frais d’intervention de 7€, et que vous effectuez 6 paiements différents alors que vous êtes à découvert, votre banque appliquera alors des frais d’interventions de 6 × 7 = 42€.

Le plafonnement des commissions d’intervention

Si les banques sont libres d’appliquer les commissions d’intervention qu’elles désirent, la loi encadre néanmoins ces montants, et impose un plafond maximum selon différentes situations. Ainsi, dans le cas d’un dépassement de découvert autorisé, les frais d’interventions ne peuvent dépasser 8€ par opération, et ne peuvent aller au-delà de 80€ par mois. De plus, il existe une exception pour les personnes en situation financière fragile. En effet, dans ce dernier cas, les frais ne peuvent s’élever à plus de 4€ par opération, et ne peuvent dépasser 20€ par mois.

Choisir sa banque pour éviter des agios trop conséquents

En matière de découvert, chaque banque est autorisée à appliquer les règles qu’elle souhaite, et le niveau de tolérance face aux découverts bancaires peut varier du tout au tout selon les établissements. Ainsi, si certaines banques peuvent se montrer relativement ouvertes au dialogue lorsqu’une dépense soudaine peut vous faire basculer dans le négatif, d’autres restent tout à fait intransigeante.

Si vous êtes habitués des découverts bancaires, la tolérance d’une banque face à un découvert, de même que les tarifs appliqués, sont donc un facteur essentiel à prendre en compte, car, mis bout à bout, les agios peuvent peser très lourd sur les finances d’un ménage. En effet, dès lors que vous trouvez l’établissement qui correspond le mieux à vos besoins, vous pouvez alors essayer de négocier vos conditions de découvert, afin d’éviter des frais trop lourds.

Il est également à noter que la plupart des banques en ligne ne facturent pas de commission d’intervention. Un point important, qui peut vous permettre de réaliser des économies significatives si vous êtes habitués des découverts.

Contacter AB Expansion