AB Expansion, courtier à Lille

Vous souhaitez être rappelé(e) ?

Picto-Phone
Créer votre dossier de financement Votre demande de financement

Demande en ligne gratuitement

L'impot sur le fortune immobilière : derniers jours pour la déclaration

16/05/2019 à 09h49

Bien que l’Impôt sur la Fortune Immobilière ne se paye qu’en septembre, le patrimoine soumis doit être déclaré dès maintenant. Si la date limite peut varier selon les départements, les contribuables ont jusqu’au 21 mai, au 28 mai, ou jusqu’au 4 juin pour effectuer leur déclaration.

Un impôt nouveau

Depuis le 1er janvier 2018, l’Impôt sur la Fortune Immobilière, ou IFI, remplace l’ISF, aujourd’hui disparu. Un impôt à la portée bien moindre que son prédécesseur, puisque l’IFI ne cible désormais plus que la fortune immobilière. Et si la définition du patrimoine immobilier a été élargi pour ce nouvel impôt, taxant par exemple les parts de SCPI, les contribuables qui y sont assujettis sont aujourd’hui trois fois moins nombreux que ceux précédemment soumis à l’ISF.

Concrètement, l’IFI concerne l’ensemble des ménages dont la valeur du patrimoine immobilier taxable était supérieure à 1,3 million au 1er janvier. Et si l’impôt ne sera payé qu’à partir de septembre, il doit cependant être déclaré dès aujourd’hui, l’échéance arrivant bientôt. Selon les régions, les ménages ont en effet jusqu’au 21 ou 28 mai pour effectuer leur déclaration. Pour les déclarations en ligne, le délai est légèrement plus large, s’étalant jusqu’au 4 juin.

Abattements, déductions et exonerations

L’IFI ayant directement pris la relève de l’ISF, la plupart des abattements, déductions et exonérations en vigueurs sous ce dernier restent encore valable. On notera ainsi que les biens professionnels sont exclus de l’assiette fiscale, et que la résidence principale, tant qu’elle n’est pas détenue par le biais d’une SCI de gestion, bénéficie d’un abattement de 30%. L’impôt est également plafonné à hauteur de 75% des revenus du ménage.

Concernant les dettes déductibles, seules les dettes en rapport avec le bien peuvent désormais être effectivement déduites. Un crédit immobilier contracté pour le bien peut donc être déduit de l’impôt. De plus, les crédits in fine, remboursables en une seule fois, doivent être comptabilisés en simulant un remboursement progressif au cours de la durée de vie du crédit, afin d’éviter tout excès. Il est enfin à noter que les crédits contractés auprès d’un membre de sa famille ne sont pas déductibles.

Enfin, tout comme pour l’impôt sur le revenu, les dons effectués auprès d’organismes d’intérêt général sont également déductibles à hauteur de 75%, dans la limite de 50 000€ néanmoins.

Contacter AB Expansion